En cas de difficulté pour utiliser le site Internet, contacter l’ENS au 01 40 38 67 00

DEIS (niveau 7)

Modalités d'admission

Publics concernés : cadre ou futur.e cadre du secteur social

Prérequis :

  • Un diplôme de travailleur social et 3 ans d’expérience professionnelle dans l’intervention sociale.
  • Un diplôme paramédical au moins de niveau III et 5 ans d’expérience professionnelle dans l’intervention sociale.
  • Un diplôme de niveau II et 3 ans d’expérience professionnelle dans l’intervention sociale.
  • Un diplôme de niveau I.

CANDIDATURES :

Lien candidature

Puis entretien de sélection de 45 minutes devant un jury composé d’un responsable du DEIS de l’UPEC et d’une personne appartenant soit à l’ENS, soit à l’Andesi.

Coût et financement

11 375€. 875 heures de formation.

Les frais d’inscription à l’université sont dûs chaque année : 246€

Durée de la formation 

1740 h 2 ans

Contact

RESPONSABLE(S) PÉDAGOGIQUE(S):
Claire COSSEE : claire.cossee@u-pec.fr
Charlène Charles : charlene.charles@u-pec.fr


Contact formation continue (devis/financement) :
fc.sess-staps@u-pec.fr 01.45.17.44.92
01.45.17.44.00


Laureline DUPUY laureline.dupuy@u-pec.fr
01 45 17 44 02
Bureau 614 (6ème étage)
Centre La Pyramide 80 av. du Gal de Gaulle 94009 Créteil Cedex

Le Diplôme d’Etat d’Ingénierie Sociale – mention : intervention et développement social est une formation attestant des compétences nécessaires en intervention sociale.

Descriptif métier et débouchés professionnels

L’Ingénieur social est un expert des politiques sociales, de l’action sociale et médico-sociale. Il analyse des questions sociales, il interroge les politiques et les actions, il propose ou conduit des programmes ou des projets complexes.

Sa fonction s’ancre dans celle du « cadre développeur » qui nécessite de solides compétences analytiques et méthodologiques pour concevoir l’action et l’organiser :

  • L’expertise et le conseil
  • La conception et le développement
  • L’évaluation

Présentation de la formation

Le DEIS (Diplôme d’Etat d’Ingénierie Sociale) atteste des compétences nécessaires pour exercer « des fonctions d’expertise, de conseil, de conception, de développement et d’évaluation appliquées aux domaines des politiques sociales et de l’intervention sociale ».

Le DEIS est un diplôme de niveau 7

Objectifs de la formation

Le Master Intervention et développement social parcours Diplôme d’État d’ingénierie sociale vise à former des experts dont la fonction d’encadrement nécessite de solides compétences analytiques et méthodologiques pour concevoir l’action sociale et l’organiser.

Compétences visées

Les compétences attendues sont celles liées à l’accès et à l’exercice de fonctions transversales d’expertise et de direction dans le domaine de l’intervention sociale et du développement de projets sur les territoires :

  • Connaître l’environnement politique, économique et social dans lequel se situe la structure ou le projet ;
  • Analyser les différentes dimensions des questions sociales ;
  • Maîtriser la culture et les outils professionnels du secteur ;
  • Comprendre et se positionner au sein des organisations ;
  • Concevoir et analyser un projet, un dispositif, une organisation ;
  • Manager et conduire des projets ;
  • Maîtriser l’ingénierie des secteurs professionnels concernés.

Poursuite d’études

Les stagiaires ont la possibilité de s’inscrire en doctorat pour poursuivre une thèse.

Environnement de recherche

Le Master Intervention et développement social est adossé au Laboratoire Interdisciplinaire de Recherche sur les Transformations des pratiques Educatives et des pratiques Sociales (LIRTES), unité de recherche à laquelle est affiliée la quasi-totalité des enseignants titulaires de l’UFR. Ainsi, les diverses recherches menées par ces enseignants-chercheurs participent à la qualité des enseignements en offrant aux étudiants et stagiaires une diversité de situations d’apprentissages scientifiques et méthodologiques. Compte-tenu de l’intitulé du Master, le parcours Diplôme d’État d’ingénierie sociale est étroitement articulé avec l’axe 3 du LIRTES  » Acteurs, dispositifs, institutions de l’éducation, de la formation et du travail : approches comparées ». En particulier, la formation est construite en fonction des quatre dimensions stratégiques de l’axe :

  • les processus de construction des problèmes sociaux et des politiques publiques afférentes ;
  • la part prise par les institutions et les groupes professionnels en tant qu’acteurs intermédiaires ;
  • les registres d’action des publics-cibles individuels et collectifs ;
  • le territoire comme espace du politique, lieu de vie et de transaction.

En savoir plus, consulter la sélection des publications de l’équipe pédagogique :

  • Claire Cossée (dir.) (2021), Les enfants migrants à l’école, Essai broché. Lien
  • Charlène Charles (2021), Tensions et émotions dans le travail social précaire. Une sociologie des éducateurs et des éducatrices dans les foyers de l’enfance, Toulouse, Ed. Octarès. Lien
  • Pierrine Robin (2020), « L’enfant de personne ». A l’épreuve du placement et de sa sortie. Champ social Ed. Lien
  • Dominique Argoud (2021), Faut-il créer d’avantage d’EPAD ? Lien

 

 

Organisation de la formation

Master 1

UE 1 : Introduction aux sciences sociales (6 ECTS) :

  • UF 1.1 Outils conceptuels : 24 h CM et 12 h TD
  • UF 2.2 Épistémologie : 15 h CM et 12 h TD Année 1

(Les UE sont associés au master, les UF sont liées au DEIS)

UE 2 : Méthodologie de la recherche (12 ECTS)

  • UF 1.3 Démarche de recherche : 27 h CM et 27 h TD Année 1

UE 3 : Contexte et environnement professionnels (6 ECTS)

  • UF 2.1 Politiques sociales : 72 h TD Année 1

UE 4 : Langages, outils et cultures professionnels (6 ECTS)

  • UF 1.2 Langages, culture et civilisation européenne : 15 h CM et 15 h TD
  • UF 3.2 Information et communication : 12 h CM et 12 h TD Année 1 (42 h) Année 2 (12 h)

UE 5 : Management et conduite de projets (9 ECTS)

  • UF 2.3 Ingénierie : 21 h CM et 21 h TD Année 1

UE 6 : Groupes, organisations, institutions (6 ECTS)

  • UF 3.1 Gestion et dynamique des ressources humaines : 21h CM et 21 h TD Année 1 (12 h) Année 2 (30 h)

UE 7 : Étude de terrain (15 ECTS)

  • UF 2.4 Étude de terrain : 96 h TD Année 2
Master 2

UE 8 : Politiques publiques et enjeux de territoire (6 ECTS)

  • UF 1.1 Outils conceptuels d’analyse : 30 h TD
  • UF 2.2 Épistémologie : 9 h CM et 30 h TD Année 3

UE 9 : Conception et analyse d’un projet, d’un dispositif, d’une organisation (12 ECTS)

  • UF 2.4 Étude de terrain : 78 h TD Année 2 (69 h) Année 3 (9 h)

UE 10 : Expertise spécifique aux champs professionnels ( 12 ECTS)

  • UF 2.3 Ingénierie : 33 h CM et 33 h TD Année 2 (54 h) Année 3 (12 h)

UE 11 : Langages et outils ( 6 ECTS)

  • UF 3.1 Gestion et dynamique des ressources humaines : 21 h CM et 21 h TD
  • UF 3.2 Information et communication : 21 h CM et 21 h TD Année 3

UE 12 : Méthodologie de la recherche et guidance du mémoire (24 ECTS)

  • UF 1.3 Démarche de recherche : 150 h TD Année 2 (33 h) Année 3 (117 h)

Format de la formation

Présentiel avec accès aux ressources numériques (documentation numérique, autoformation bureautique, plateforme d’enseignement des langues en ligne).

Méthodes pédagogiques mobilisées

L’apport du monde socioprofessionnel s’avère essentiel pour permettre d’accompagner la professionnalisation continue des acteurs. Il résulte de ce partenariat un projet pédagogique dont l’ambition est d’accompagner chez les apprenants l’émergence progressive d’un praticien réflexif, c’est-à-dire d’un professionnel expérimenté, capable d’un questionnement continu sur ses pratiques et sa posture. L’émergence d’un praticien réflexif exige en effet un accompagnement pédagogique marqué par l’alliance étroite entre la théorie et la pratique, l’action et la réflexion. Le modèle pédagogique qui en découle est la formation professionnelle d’acteurs par la recherche : l’apprentissage par la recherche doit s’appuyer sur le travail universitaire, l’expérience des apprenants et la connaissance des mondes professionnels. L’accompagnement des apprenants privilégie une pédagogie de l’expérience, l’analyse de pratiques et le développement d’ateliers de praxéologie. Il aboutit notamment en fin de formation à la production d’un mémoire universitaire à visée professionnelle mobilisant des compétences en recherche-action.

Pour ce faire Les équipes pédagogiques mettent en œuvre des méthodes multimodales et adaptées à leurs publics : des cours magistraux toujours articulés aux éléments pratiques et de terrain, des projets collectifs, notamment à travers « l’étude de terrain », et des travaux individuels comme le mémoire de recherche. La dimension de l’implication et de la réflexivité passe également par un travail d’élaboration collective et individuelle grâce à des outils tels que l’autobiographie raisonnée servant de support à la construction de l’objet de recherche.

Stage et alternance

La première année comprend une étude de terrain de 175 heures.

Modalité de contrôle des connaissances

Les modalités de contrôle des connaissances sont arrêtées par les instances de l’Université et disponibles auprès du service gestionnaire de formation continue de la composante. En dehors des 3 épreuves du DEIS (DC1, DC2 et DC3), le contrôle continu est la modalité de contrôle des connaissances. Il existe de nombreuses évaluations différentes : fiches de lecture, dossiers collectifs, exposés individuels et collectifs, analyse individuelle d’articles, oraux, réalisation de documents liés aux enquêtes, notes de problématiques.

Calendrier pédagogique

En raison de la fermeture de l’université dans le cadre de la lutte contre le covid 19, le calendrier ci-dessous est prévisionnel. Date de début de la formation : Date de fin de la formation : 05 décembre 2023 (date de soutenance à la DRJSCS, sous réserve de modification)

Dates des regroupements :

20 au 24 septembre 2021

18 au 22 octobre 2021

15 au 19 novembre 2021

13 au 17 décembre 2021

17 au 21 janvier 2022

14 au 18 février 2022

14 au 18 mars 2022

18 au 22 avril 2022

16 au 20 mai 2022

13 au 17 juin 2022

11 au 15 juillet 2022

22 au 26 aout 2022

19 au 23 septembre 2022

17 au 21 octobre 2022

14 au 18 novembre 2022

12 au 16 décembre 2022

16 au 20 janvier 2023

13 au 17 février 2023

13 au 17 mars 2023

17 au 21 avril 2023

22 au 26 mai 2023

12 au 16 juin 2023

10 au 14 juillet 2023

22 au 25 aout 2023

09 au 13 octobre 2023

Le 17 novembre 2023

Soutenance le 05 décembre 2023

 

Master 1 et master 2 (entrés en 2021) 2022/2023

19 au 23 septembre 2022 17 au 21 octobre 2022

14 au 18 novembre 2022

12 au 16 décembre 2022

16 au 20 janvier 2023

13 au 17 février 2023

13 au 17 mars 2023

17 au 21 avril 2023

22 au 26 mai 2023

12 au 16 juin 2023

10 au 14 juillet 2023 – travail autonomie

22 au 25 aout 2023– travail autonomie

18 septembre au 22 septembre 2023

 

Master 2. 2023/2024

18 au 22 septembre 2023

16 au 20 octobre 2023

20 au 24 novembre/2023

18 Au 22 décembre2023

22 au 26 janvier 2024

19 au 23 février 2024

18 au 22 mars 2024

22 au 26 avril 2024

20 au 24 mai 2024

17 au 21 juin 2024

15 au 19 Juillet 2024 –travail en autonomie

19 au 23 août 2024-travail en autonomie

16 au 20 septembre 2024

21 au 25 octobre 2024

18 au 22 novembre 2024 (date à confirmer avec la soutenance DEIS)

 

Capacité d’accueil

30

 

Lieu

L’UPEC à Créteil

UFR SCIENCES DE L’ÉDUCATION, DES SCIENCES SOCIALES ET DES SCIENCES TECHNIQUES DES ACTIVITÉS PHYSIQUES ET SPORTIVES (SESS-STAPS)

Accompagnement des étudiants en situation de handicap

Aménagement des études et des examens, accès aux locaux et équipements spécifiques, l’UPEC vous propose des mesures pour vous permettre d’étudier dans les meilleures conditions. Plus d’informations

 

 

Pour plus d’informations